Journée d’étude « Doctorant : Qui suis-je ? Que fais-je ? »

Doctorant, thésard, étudiants-chercheurs… Les dénominations sont multiples et les réalités diverses. Quels sont les enjeux du doctorat ? Que représente-t-il dans une vie de chercheur ? L’expérience acquise pendant la thèse dépasse l’apprentissage d’un métier.

Cette rencontre ne souhaite pas proposer une simple boîte à outils pour réussir sa thèse, destinée aux seuls doctorants. Bien au contraire, elle vise une réflexion plus large sur le processus de fabrication des connaissances et, notamment, sur le rôle que la thèse y occupe en tant que première étape dans une carrière de chercheur. Si la thèse est en premier lieu une expérience personnelle, elle est tout autant une expérience collective et sociale qui s’inscrit dans des institutions d’une part, et dans des réseaux de recherche de l’autre.

Moritz Hunsmann et Laetitia Gérard viennent nous faire partager leur expérience et les recherches qu’ils ont consacrées à ces questions à travers la présentation de leurs deux ouvrages : Devenir chercheur : Écrire une thèse en sciences sociales et Le doctorat : un rite de passage. Leurs travaux proposent une mise en perspective du doctorat.

Date et lieu :

Vendredi 27 Mars 2015, 14h – 17h
MMSH, Amphithéâtre – Aix-en-Provence

Programme :

14h :
F. Binaghi, M. Chariet et L. Wester
Introduction. La thèse et ses difficultés : le point de vue du thésard
14h30 :
Laetitia Gérard
Le doctorat : un rite de passage
15h30 :
Moritz Hunsmann
Devenir chercheur : écrire une thèse en sciences sociales
16h30 : Discussion

Comité d’organisation :

Francesco Binaghi (IREMAM), Mounira Chariet (CHERPA/IREMAM) et Léa Wester (ESPACE)

Télécharger le programmeTélécharger l’affiche

Journée d’étude MIMED « Objet mouvant, terrain glissant. Enjeux de l’enquête sur les migrations »

Journée d’étude de jeunes chercheurs dans le cadre du séminaire MIMED (Migrations dans la Méditerranée et au-delà)

Date et lieu :

Mardi 10 juin 2014
MMSH, salle Duby – Aix-en-Provence

PROGRAMME

9h : Accueil et introduction de la journée

9h30-11h : Axe 1 « Sujet en mouvement, terrain instable »

Francesca Capece (TELEMME) : « Quitter la France pour la Rome fasciste : les Borgate pour rapatriés Trullo e Tufello. Perspectives et enjeux méthodologiques »

Josepha Milazzo (TELEMME) : « Études migratoires en contexte villageois : l’hypothèse d’une géographie exacerbée du relationnel »

Discutante : Sylvie Mazzella (LAMES)

11h30-13h : Axe 2 « Statut fluctuant du chercheur : la relation d’enquête »

Hélène Quashie (IMAF) : « Les « origines » présumées du chercheur : enjeux sociaux de la relation d’enquête dans les contextes migratoires contemporains vers le « Sud » (Sénégal) »

Ahmed Zakia (ADESS): « Enquêter sur les rites de l’enfance et de la maternité auprès des migrantes mahoraises comoriennes à la Réunion : tensions identitaires et défi méthodologique »

Discutante : Lucile Gruntz (CRH)

14h30-16h : Axe 3 « Implications de la mobilité sur l’engagement des enquêtés et du chercheur : militantisme et engagement sur le terrain »

Arnaud Kaba (CAS/LISST) : « Etudier les ouvriers migrants indiens : de la valeur heuristique d’une ethnographie multi-située »

Dimitri Galitzine (CERCEC) : « Essai de décentrement – Des Tsiganes en exil ».

Discutante : Béatrice Mésini (TELEMME)

16h30-18h : Axe 3 « Implications de la mobilité sur l’engagement des enquêtés et du chercheur : exil, asile, recherche et monde professionnel »

Karen Akoka (Géolab) : « Comment travailler « dans le bruit » ? Retour sur les oscillations entre engagement et distanciation d’une recherche sur l’asile politique en France »

Jeanne Semin (IMAF) : « Observations multi-situées des migrations applicabilité d’une méthode d’un contexte à l’autre ».

Discutant : Mustafa El-Miri (LEST)

Télécharger l’afficheTélécharger le programme