PhDelirium. La thèse nuit gravement à la santé

PhDelirium. La thèse nuit gravement à la santé

Parce que la thèse est dure. Pour survivre, il faut en rire de temps à autre…


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
ADRESS (4 octobre 2014). PhDelirium. La thèse nuit gravement à la santé. Carnet d'ADRESS. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/amey


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.